La nouvelle génération d’implants phaques

Historique des implants phaques

Les premiers implants phaques permettaient de corriger des défauts visuels en positionnant un implant rigide en avant de l’iris. Dans cette position, les complications furent nombreuses (œdème de cornée, glaucome…) et ces implants ne sont plus utilisés. Avec l’avènement de nouveaux matériaux souples combinés aux dernières avancées technologiques en optique, les implants phaques modernes sont positionnés dans le sulcus, un espace libre en arrière de l‘iris et en avant du cristallin, pour corriger des défauts visuels toujours plus complexes en sécurité.

Qui peut prétendre à cette nouvelle génération d’implants

Sont éligibles les patients presbytes (de 40 à 55 ans) qui le souhaitent et dont les structures oculaires sont capables d’accueillir un implant phaque sur-mesure en taille et en correction optique. Pour savoir si vous êtes éligible, un bilan spécialisé complet sera réalisé par votre chirurgien au cabinet de l’IVR Guérande.

Pourquoi l’implant phaques est une « révolution »

La technologie des implants phaques est aujourd’hui éprouvée et rend de grands services généralement aux plus forts amétropes qui sont en situation de handicap visuel sans correction. Désormais, ce sont les presbytes qui peuvent bénéficier d’implants phaques sur-mesure. Se débarrasser de ces verres progressifs ou de ses lentilles multifocales est aujourd’hui possible par une chirurgie additive pour une compensation encore plus précise.

Informations sur l’opération de l’implant phaque

Bilan d’éligibilité &
Bilan pré-opératoire

Réalisé au cabinet de Guérande, un bilan d’éligibilité précisera le degré d’amétropie, le besoin visuel du patient ainsi que les caractéristiques anatomiques de ses yeux pour discuter de l’opportunité de cette méthode.

Ensuite un bilan pré-opératoire complet sera effectué pour s’assurer d’une bonne santé oculaire indépendamment du défaut visuel à corriger. Et des mesures complémentaires pour parfaitement identifier le défaut visuel existant.

La chirurgie de pose d’un implant phaque

A la clinique, au bloc opératoire, sous microscope, l’implant souple est inséré dans l’œil au travers d’une micro-incision. L’implant se déploie et est positionné par le chirurgien en arrière de l’iris et en avant du cristallin. Cet espace naturel est utilisé afin que l’implant reste en bonne place pour corriger le défaut visuel durablement. Une injection d’un antibiotique au sein de l’œil termine l’intervention.

Après

Chirurgie sans suture, les suites opératoires sont généralement simples et indolores. Un traitement antibiotique et anti-inflammatoire est à instiller durant 1 mois. La récupération visuelle est rapide et l’autonomie retrouvée au bout de quelques heures en général.

Déroulement de l’opération et
suivi dans le temps.

La chirurgie se déroule en ambulatoire sous anesthésie topique ou générale selon le profil du patient. 

Généralement l’intervention d’un seul œil est suivi du deuxième quelques jours après. Parfois, les 2 yeux sont opérés le même jour pour certains cas particulier.

Un suivi régulier est indispensable pour vérifier l’absence de vieillissement prématuré de l’œil et la bonne tolérance de la présence de l’implant. La mesure de la densité endothéliale tous les 6 mois au cabinet est indispensable .

Tarifs

Chirurgie de haute précision, le coût de l’intervention est également modulé par le coût de l’implant qui varie selon l’importance du défaut visuel à prendre en compte. Il est habituel de prévoir un coût de 2500€ à 3000€ par œil.